Animaux

En cas de découverte d’un animal errant ou abandonné, et dans le cas où le propriétaire ne peut être contacté, celui-ci sera conduit à la SPA de Châtelaillon-Plage.

Refuge Les Murmures
Chemin des Cordées
17 340 Châtelaillon-Plage
05 46 56 29 81

Les propriétaires de chiens dits « dangereux » (catégorie 1 et 2) ont l’obligation de se présenter à la Police Municipale afin de se faire connaître et de présenter leur permis de détention.
Tout propriétaire ou détenteur d’un chien de la première catégorie doit procéder à la déclaration de son animal à la mairie sous peine d’une contravention de la quatrième classe (750€).

Consultez dans la liste des “Ressource/s utile/s” :

  • l’arrêté du Maire concernant les chiens de catégorie 1 et 2
  • les notices à l’usage des propriétaires ou détenteurs de chiens de la 1ère et 2ème catégorie

Si les propriétaires ne possèdent pas encore de permis de détention, ils devront constituer un dossier de demande de permis auprès des agents de la Police Municipale.
Pièces à fournir pour la constitution du dossier :
  • L’identification du chien dans les conditions prévues à l’article L.212-10 du Code Rural
  • Une assurance garantissant la Responsabilité Civile du propriétaire du chien ou de la personne qui le détient pour les dommages causés aux tiers par l’animal. Les membres de la famille du propriétaire de l’animal ou de celui qui le détient sont considérés comme tiers au sens des présentes dispositions
  • La vaccination antirabique du chien en cours de validité
  • L’attestation d’aptitude, obtenue par le propriétaire ou le détenteur de l’animal, mentionnée au 1 de l’article L.211-13-1 du Code Rural
  • L’évaluation comportementale prévue au II de l’article L.211-13-1

La municipalité a implanté sur le territoire de la commune à des endroits “stratégiques” des distributeurs de “sacs à crottes”. C’est un service gratuit et non obligatoire. L’absence de distributeurs de sacs n’exonère pas le propriétaire de ramasser les déjections de son animal.

Les problèmes de déjections canines concernent plus particulièrement les trottoirs et les espaces verts, sans oublier les abords immédiats, quand ce n’est pas dans les aires de jeux pour enfants. Les employés municipaux chargés de l’entretien des espaces verts ne cessent de pester lorsqu’ils effectuent l’entretien de tonte et de désherbage. La Police Municipale veille et reste attentive, arrivant à identifier les auteurs sur le fait, systématiquement mis en demeure de ramasser les crottes sous peine d’être verbalisés.

En cas de flagrant délit, vous encourrez une amende de police s’élevant à 135€.

L’intégration des animaux de compagnie est un véritable enjeu pour les municipalités. Pour tout individu résidant en ville et possédant un chien, il est difficile de trouver un lieu agréable et ludique où promener son compagnon. L’espace canin répond à ce besoin en offrant un endroit adapté aux jeux en toute liberté et sécurité. Concrètement, cela se rapproche d’un parc pour canidés. Grande pelouse, clôtures, distributeurs de sacs à crottes : les installations sont optimisées pour le confort des animaux et la sécurité des autres usagers du parc.

Guide des bonnes pratiques au sein de l’espace canin :

Avant d’entrer

  • Avant même d’aller au parc à chien, dépensez le surplus d’énergie de votre chien au cours d’une balade.
  • Laissez les animaux se sentir avant d’entrer.
  • Soyez attentifs à la réaction de votre chien et des autres à son égard. Rien ne sert d’insister si votre chien refuse de s’approcher de la clôture. Si vous remarquez des conduites menaçantes à l’encontre de votre animal : n’insistez pas et revenez plus tard. Si lors des présentations tout se passe bien ; entrez !
  • Il n’est pas idéal de mélanger les petits et gros chiens ensemble. Il existe un trop grand risque d’accidents. Rappelons que les jeux entre chiens peuvent se transformer en prédation.

Comment entrer ?

  • Choisissez l’entrée qui sera la plus éloignée du groupe. N’oubliez pas qu’un chien en laisse ne peut pas mettre la distance de sécurité qu’il souhaite entre lui et ce qu’il estime être de potentiels agresseurs. L’entrée de votre compagnon doit se faire paisiblement pour lui permettre de s’adapter l’environnement et vous permettre de le détacher sereinement.
  • Ne regardez pas votre mobile : votre attention doit être constamment portée sur les comportements de votre chien.

Que faire en cas de conflits ?

  • N’intervenez JAMAIS avec les mains pour essayer de séparer deux chiens. Le risque de morsure est trop grand. Ne criez pas, restez clair et ferme dans vos ordres.
    S’il s’agit d’une bagarre entre deux chiens uniquement, essayez de les séparer d’abord par la voix, puis avec tout objet à votre portée immédiate (laisse ou bâton). Le plus gros risque est la bagarre générale. Il faut tout faire pour éviter cette situation. Avant une bagarre, les chiens émettent de nombreux signaux. Les décrypter permet la plupart du temps d’anticiper une situation conflictuelle.

Les bons réflexes

Le parc à chien est un lieu de détente, de jeux et de rencontres pour votre chien.

  • Évitez d’apporter un jouet, qui peut vite se transformer en trésor à protéger pour votre chien ou un autre et devenir source de conflit.
  • N’amenez pas votre chienne pendant ses périodes de chaleurs. Vous risqueriez de déclencher une bagarre et rendre cette sortie très pénible pour elle et pour vous.
  • Ramassez les déjections. Les parcs à chiens sont agréables s’ils restent propres.
  • Observez et décryptez les comportements de votre animal : grognements, jeux physiques, bousculades tout cela est normal.
  • Éviter la présence d’enfants dans le parc à chiens : le risque d’être bousculé ou blessé lors des jeux est élevé et votre attention doit être uniquement portée sur votre animal.

Les signes d’un bon jeu canin

  • Il y a des pauses dans les jeux.
  • Ce n’est pas toujours le même chien qui se fait poursuivre, c’est chacun son tour.
  • Les chiens sont capables de changer de rôles pour les jeux de lutte, chacun se retrouve dessous ou sur le dessus.
  • Les chiens font semblant d’être moins fort que l’autre (ils laissent parfois l’autre gagner).
  • Si l’un des chiens semble moins intéressé, l’autre est capable de le laisser seul un moment sans trop insister.
  • On évite que plusieurs chiens se mettent à courir après un seul chien.
  • Les chiens prennent aussi le temps d’explorer leur environnement.

En résumé

Les parcs à chiens sont de formidables espaces de socialisation et d’éducation. Si vous veillez au bon déroulement des rencontres, votre chien aura l’occasion de se sociabiliser avec des congénères. Lui permettre d’accéder à cet espace favorise aussi la relation avec votre animal. Espaces d’éducation, ils vous permettent de créer et développer de bons automatismes avec votre compagnon en toute sécurité.